Sélectionner la page

Connaissez-vous Emile Friant ?
Non !
Ce n’est pas grave, vous avez jusqu’au 27 février pour le découvrir.
Place Stanislas, le musée des Beaux Arts de Nancy propose l’exposition :

EMILE FRIANT
LE DERNIER NATURALISTE ?

Dans les collections du musée des Beaux Arts de Nancy, Emile Friant est une figure incontournable, on peut même affirmer qu’il en est l’emblème. Le génie de son pinceau tient essentiellement à la faculté du peintre à rendre le sujet présent, et de la même façon à nous faire entrer dans la scène.
Cette exposition retrace toute son œuvre ; Le musée possède plus de 1500 œuvres de l’artiste.

Je vous propose un résumé du petit catalogue qui accompagne les visiteurs.

LES PREMIERES ANNEES

Né à Dieuze en 1863 après l’annexion de la Moselle . Il commence sa formation à l’école municipale avec Théodore Devilly. A 15 ans, il exécute un auto-portrait déjà remarqué (« touche franche et vigoureuse » Le Progrès de l’Est, 1878).
Il sèmera son parcours de nombreux auto-portraits qui laisseront apparaître un style pictural influencé par la photographie.
Beaucoup de portraits montrent également son attachement à sa famille.
1878 première exposition au Salon de Nancy où il est remarqué par la critique.

LA FORMATION

Friant poursuit sa formation à l’École des beaux-arts de Paris avec l’enseignement académique d’ Alexandre Cabanel. Son travail est apprécié dans les Salons Parisiens.

LES AMITIES ARTISTIQUES

En Lorraine, il fréquente Victor Prouvé, Camille Martin, Mathias Schiff et Ernest Bussière.
Artistes qu’il représentera souvent. Parmin ces artistes seront également à l’honneur dans ses tableaux Charles de Meixmoron, Henri Royer, Roger Marx, Charles Cournault ou la famille Coquelin.

LES VOYAGES

De 1886 à 1892 Emile Friant voyagera grace aux bourses obtenues dans les Salons. Pays-Bas, Belgique, Angleterre, Italie, Tunisie, Algérie ou encore Espagne sont des destinations qui lui permettent de mettre en scène des effets de lumière inédits. Sa région d’origine lui manque et il ne poursuit pas dans le style orientaliste.

LA REPRESENTATION DU REEL

en chambre d'hôtes en lorraine visitez le musée des beaux arts de Nancy

tableau d’Emile Friant

 

Les représentations du quotidien sont emblématiques de son œuvre.
La scène de genre devient un champ d’expression intense : travailleurs, petites gens, rituels de la vie quotidienne dans Le Travail du lundi, Le Pain, La Toussaint ou La Douleur.

Le couple est également un sujet récurrent : la passerelle des Amoureux.

en chambre d'hôtes en lorraine visitez le musée des beaux arts de Nancy

« les amoureux » d’Emile Friant

VISIONS MACABRES

Friant est attentif aux sujets d’actualité : La Messe du Condamné, La Peine Capitale.

LE PORTRAIT

Constante de son œuvre, il y montre une véritable empathie pour ses sujets.

FRIANT INSOLITE
Le peintre aura l’occasion de s’exprimer dans le style des Arts Incohérents par des caricatures qui révèlent son atrait pour la mise en scène.

LES PANNEAUX DECORATIFS

Pour l’hôtel de ville, la préfecture de Nancy il exécute de grands panneaux qui mettent en évidence son goût champêtre.

LA GRAVURE

Après 1900, la gravure lui permet une meilleure adaptation à un nouveau rythme de vie entre Nancy et Paris. La pointe sèche le rapproche du dessin qu’il affectionne.

D’AUTRES ASPECTS DE SA VIE

Sa passion pour l’aérostation, le canotage ou la bicyclette le rapprochent de la nature.

 

JUSQU’AU 27 FEVRIER 2017

Du LUNDI au VENDREDI de
www.mban.nancy.fr
www.facebook.com/mbaNancy
visites guidées mercredi, samedi et dimanche à 15h (+4€)

en chambre d'hôtes en lorraine visitez entre autres le musée des beaux arts de Nancy